Contribution Égrotante

Le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé mardi après−midi en conférence de presse que les adultes qui refusent la vaccination se verront imposer une «contribution santé».

Le montant n’a pas été précisé en conférence de presse, mais il a été mentionné que 50$-100$ n’était pas un montant assez important. Ce montant serait exigé non pas en cas d’hospitalisation, mais avant.

Par ailleurs, le PDG de l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux, Luc Boileau, succèdera sur une base intérimaire au Dr Horacio Arruda comme directeur national de santé publique. 

François Legault a remercié Horacio Arruda en disant «qu’il avait donné tout ce qu’il pouvait pendant 22 mois».  M. Legault a précisé que le Dr Arruda «ne quitte pas, il va continuer à aider le gouvernement». 

Le Dr Horacio Arruda a remis lundi sa démission au premier ministre, qui l’a acceptée, au moment où les hospitalisations atteignent des sommets dans la province.” – Les Affaires

Et pourtant, on ne demande aucune contribution aux fumeurs, aux alcooliques, aux consommateurs de malbouffe, aux toxicomanes, et autres citoyens aux troubles engorgeant réellement nos hôpitaux.

Est-ce donc vraiment une question de “santé”?

“Entre mars et septembre 2020, 81 000 hospitalisations liées à la consommation de substances entraînant une accoutumance ont été enregistrées au pays, soit environ 4000 séjours à l’hôpital de plus qu’au cours de la même période, l’année précédente. Les séjours à l’hôpital liés à la consommation d’opioïdes ont augmenté durant le premier été pandémique, pour atteindre une hausse de près de 55 % en septembre 2020.” clamait Radio-Canada dans un article du 6 mai 2021.

Les chiffres concernant les hospitalisations dues à la COVID-19 sont pourtant inaccessibles puisque les données ont été largement amplifiées, en comptant tous les hospitalisés avec le virus comme étant hospitalisé par le virus. Erreur qui a été mentionnée maintes fois par de nombreux états et provinces à travers l’Amérique du Nord.

Cette “contribution-santé” va encore plus loin dans l’atteinte à l’intégrité de nos droits fondamentaux. Nos décisions médicales sont protégés par le code d’éthique professionnel :

“Le consentement d’un patient est valide s’il est « libre et éclairé ».

Un consentement est « libre » lorsqu’il est donné de plein gré, c’est-à-dire sans y être forcé. Le consentement n’est donc pas libre si le patient se sent obligé de consentir parce que ses proches ou son médecin exercent de la pression sur lui. Un médecin qui explique à son patient les risques de ne pas recevoir certains soins n’exerce pas de pression sur lui. Au contraire, il l’informe adéquatement pour lui permettre d’exprimer sa volonté réelle. Le consentement est « éclairé » lorsqu’il est donné en pleine connaissance de cause. En effet, le patient doit avoir les informations médicales nécessaires pour que sa décision soit éclairée. Le médecin doit donc informer son patient sur son état de santé, les risques et les conséquences habituellement associés aux soins proposés avant que le patient y consente ou non.” – Éducaloi

Compte tenu de la rigueur époustouflante dont on fait preuve nos dirigeants pour camoufler les risques de l’essai clinique présentement en cours mondialement, ainsi que les méthodes alternatives de traitement disponibles, on ne pourrait qualifier ce consentement de “libre et éclairé”. Sans parler de la violation à plusieurs amendements de la constitution. À cet égard, un professionnel de la santé qui ne ferait que toucher un patient en voulant lui inoculer un produit expérimental auquel il ne consent pas, pourrait se voir accuser de voie de faits.

De nombreuses poursuites seront intentées à la suite de ces actions posées par le gouvernement et les journalistes des médias de masse; désinformation, incitation à la haine, crime contre l’humanité, extorsion, et j’en passe. Les coupables devront répondre de leurs actes.

Un groupe témoin est essentiel à toute expérimentation clinique. Qu’on veuille les exclure, les punir et les isoler de la société, est un manque de rigueur scientifique, d’humanisme et de respect total envers la loi.

Laurence BL
Chief Editor

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s